Face à Mérignac, Côte Basque a empoché un succès sans trembler

Après deux revers concédés en Gironde, les Labourdines sont venues y décrocher leur plus large succès cette saison (21-34). De bon augure à une semaine du choc face à La Roche-sur-Yon, capital dans l’attribution de la troisième place

Jamais deux sans trois ? Pas pour Côte Basque Handball. Défaites à Pessac (32-29) et Mios-Biganos (38-24) lors de leurs précédents déplacements en Gironde, les Labourdines ont inversé la tendance face à la réserve de Mérignac, dont certaines joueuses ont été retenues avec la D1.

Déjà privées des médaillées d’argent aux Interpôles Lina Colinot et Jone Arotçarena (commotion et cheville bloquée), les protégées de Mickaël Moreno ont dû évoluer sans Maryse Taombé, qui a ressenti des douleurs à l’épaule avant le coup d’envoi. Heureusement Sladjana Prelevic et Manon Tisseyre, de retour après de longues semaines d’absence, ont pu entrer et même marquer. « À la base, je pouvais juste faire l’échauffement et tirer les penalties mais Maëva (NDLR : Arrieta, la préparatrice physique) a préparé une séance spécifique, explique la vice-capitaine. N’ayant ressenti aucune douleur, j’ai pu jouer cinq minutes, avec l’accord du coach, histoire de retrouver quelques sensations. J’étais surexcitée, sourit la demi-centre, auteure de deux buts sur jet de 7m (22e) et dans le jeu (36e). Je me sentais vraiment bien d’autant plus que c’était à Mérignac, dans une salle que j’adore et où j’ai encore mes repères. »

Autre joueuse à renouer avec Pierre-de-Coubertin, Auréa Faure (co-meilleure réalisatrice de la rencontre avec Sarah Herzog), a dégainé la première, suivie de près par Gabriela Velichkovska, auteure de deux penalties consécutifs (0-3, 4e). Après quatre arrêts de rang de la portière adverse, Intza Altuna a fini par faire sauter le verrou (11e). En imposant leur rythme, les visiteuses ont rapidement creusé l’écart (9-14, 26e).

Triplé pour la gardienne

Faure, qui avait déjà mis un terme à trois minutes sans but (12-19, 39e), a converti le but du +10 (42e). Entre-temps, Patricia Aisa Zamora a profité du jeu à sept contre six des Girondines pour envoyer, à trois reprises, le ballon dans le but vide, à l’instar de Julia Zozaya contre Mourenx.

« Victoire nette et sans bavure » s’exclame le speaker. La seizième de la saison, la plus large. Malgré le manque de rotations, « les filles ont fait le travail et montré leur emprise », se satisfait Mickaël Moreno. Son projet défense-montée de balle a été respecté à la lettre. « Il va falloir être capable de répéter cette prestation » contre La Roche-sur-Yon. « Les gabarits, savoir-faire et expériences sont tout autres », prévient le technicien.

Fiche technique

Mérignac 2 21
Côte Basque 34

Lieu Mérignac (salle Pierre-de-Coubertin). Spectateurs 250 environ. Arbitres Aurore Becard et Camille Vermote. Mi-temps 11-15.

Mérignac 2
Gardiennes : Bekrou Brega (8 arrêts), Cosson (5). Marqueuses : Teynat (c, 4 buts/6 tirs), Boulesque (3/7 dont 2 sp), Duchesne (3/7), Kibuey (3/7), Chokheli (2/3), Desprez (2/7), Tourancheau (2/2), Gniazko (1/1), Laffond (1/4), Cissé (0/1), Perrigault.
Exclusions temporaires : Laffond (15e, 50e), Gnizako (22e).

Côte Basque
Gardiennes : Aisa Zamora (11 arrêts, 3 buts), Zozaya (6). Marqueuses : Faure (6 buts/9 tirs), Herzog (6/7), Altuna (4/6), Iralde (c, 3/5), Velichkovska (3/6 dont 2 sp), Gobin-Foys (2/4), Marques (2/5), Richard (2/3), Tisseyre (2/4 dont 1 sp), Prelevic (1/1), Taombé.
Exclusions temporaires : Herzog (15e), Richard (35e).

Crédit photo : Rémy Giraudon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s