Emma Seddiki : « Un club que j’aime énormément, qui colle bien avec mes principes »

Formée à Tyrosse et passée par Anglet-Biarritz en N1, notre jeune pivot Emma Seddiki a eu l’opportunité de signer en D2, à Saint-Grégoire – Rennes. Avant de mettre un terme à son aventure avec l’entente, elle revient sur ses dernières années au Pays Basque.

« Ma première année de N1 à l’Anglet-Biarritz Olympique a été compliquée au niveau des résultats mais elle m’aura permis de grandir énormément humainement.

Dans la logique des choses, j’ai tout de suite adhéré au projet de l’entente Côte Basque. La saison 2019-2020 a été écourtée entre blessure et Covid. Ça a été une année à la fois trop longue et ennuyante mais elle m’a permis de bosser physiquement afin d’entamer l’exercice suivant plein gaz dès le mois de juillet.

La saison 2020-2021 avait très bien débuté. Nous avons pu jouer quelques matchs amicaux et trois rencontres officielles. Il faut savoir que depuis que je porte le maillot de Côte Basque, nous n’avons jamais perdu ! Malheureusement, l’arrêt des compétitions a été très prématuré…

De cette aventure, je ne retiens que de super moments, d’excellents moments passés avec cette entente. Une super ambiance, des super filles, des super bénévoles et un super public ! C’est vraiment un club que j’aime énormément, avec un investissement collectif, une envie de persévérance et de détermination qui colle bien avec mes principes. »

Sa signature à Saint-Grégoire – Rennes

Emma : « Je pars pour une nouvelle aventure en signant au club de Saint-Grégoire Rennes Métropole Handball en D2. L’envie de nouveaux projets sportifs et de jouer à un niveau de jeu supérieur m’amène vers de nouveaux horizons, de nouveaux objectifs, une nouvelle histoire. Je n’oublierai rien de ces trois belles années. Je remercie toutes les personnes (filles, dirigeants, bénévoles, coach) que j’ai croisées grâce à ce club. On se retrouve vite autour d’une bière ou autour d’une crêpe en terre bretonne ! »

La décla’ de coach Mickaël Moreno : « Passée par le pôle d’excellence, Emma a clairement affiché ses ambitions dès le début. La D2 est un nouveau palier. Certes nous n’avons pas pu faire beaucoup de matchs cette saison, mais elle était quasiment la seule au poste (pivot) et a répondu présent offensivement et défensivement. Il faut qu’elle progresse encore dans le secteur offensif mais elle a encore une grosse marge de progression. Emma n’a que 19 ans. Le club et moi-même lui souhaitons le meilleur, en espérant qu’elle revienne au sein de l’entente après avoir fait le plein d’expérience afin de poursuivre notre projet ensemble. »

Crédits photos : Rémy Giraudon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s