N1F : Auréa et Melissa de retour à Bordes

L’an passé, les filles avaient affronté la réserve de Bordes en Nationale 2. Cette saison, elles vont défier l’équipe 1, qui évolue au premier échelon amateur depuis déjà quelques années. Une rencontre forcément spéciale pour nos petites nouvelles Melissa Marques et Auréa Faure qui ont joué face à l’Aviron Bayonnais et à l’Anglet-Biarritz Olympique, à l’époque où l’entente n’existait pas encore. On a profité de cet avant-match pour poser quelques questions à Auréa, notre handballeuse étoile.

Alors comme ça on a commencé par la danse classique Auréa ?

Auréa Faure : Oui, c’est ma maman qui m’y a mise. Quelle ne fut pas sa déception lorsqu’elle a vu que je n’avais pas les capacités requises à savoir la grâce et le rythme. J’étais souvent sur le côté pendant les spectacles.

Comment es-tu arrivée au hand du coup ?

Auréa Faure : J’en ai fait à l’école quand j’avais 8 ans. J’ai demandé à mes parents de m’inscrire au club de ma ville (Martignas-sur-Jalles) le soir même. Je n’ai jamais arrêté depuis.

Qu’est-ce qui t’a plu dans le hand, que tu ne retrouvais pas forcément dans la danse ?

Auréa Faure : Ce sport m’a permis de me défouler, de prendre confiance en moi, de trouver des copines pour la vie mais aussi d’apprendre à partager et à vivre en communauté car j’étais amenée à être une vraie tête de con (rires).

Bon, ce week-end c’est derby contre Bordes, où tu as joué de 2017 à 2020. Y a-t-il eu beaucoup de changement depuis votre départ avec Melissa ?

Auréa Faure : Oui assez. Les cadres comme Emeline Huc, Lucie Laborde ou Marion Boé sont restées mais depuis des jeunes joueuses prometteuses, qui évoluaient en N2, ont été intégrées. Elles jouent les premiers rôles cette année.

As-tu donné quelques petits tips à Mika ?

Auréa Faure : Pas du tout ! Il s’est fait son propre avis grâce aux vidéos. Il connaît certaines joueuses pour avoir déjà joué contre elles. S’il a des questions sur une joueuse ou des points sur la vidéo, on peut y répondre avec Melissa, mais on n’a pas été particulièrement consultées !

Comment qualifierais-tu l’équipe de Bordes ? Hargneuse ?

Auréa Faure : C’est le moins qu’on puisse dire. C’est presque le maître mot là-bas. Elles prônent de grosses valeurs défensives, d’agressivité et de combativité. Ce n’est jamais gagné d’avance pour les équipes qui viennent jouer en terre béarnaise.

Que retiens-tu de tes années à Bordes ?

Auréa Faure : Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face, je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n’est pas mon cas, comme je le disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu ; et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… Je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent : « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? » Eh bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour, ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain, qui sait, peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi…

Tu y as quand même rencontré ta soeur Melissa (Marques) !

Auréa Faure : Elle me suit partout maintenant. Plus sérieusement, mes deux dernières années ont été plus compliquées avec une grosse blessure au genou et un retour sur les parquets en dents de scie. Mais aujourd’hui c’est un derby, pas de place pour les sentiments. On sait que le combat sera rude. Je sais que je vais forcément avoir une pression supplémentaire mais on compte bien se battre pour partir avec tres puntos.

Crédits photos : Rémy Giraudon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s